“Besoin de rentrer à la maison” et “rien à prouver” : Kyrgios laisse planer le doute sur son avenir

Une sale journée, et la coupe était pleine pour Nick Kyrgios. A 26 ans, l’Australien en a semble-t-il ras la casquette de cette vie de nomade qu’impose le circuit ATP. Battu par Stefanos Tsitsipas lors de la 2e journée, au terme d’un match à sens unique en deux sets (6-3, 6-4), Kyrgios n’avait même pas encore perdu en double avec Isner contre la paire Rublev-Tsitsipas qu’il a lâché plusieurs déclarations fracassantes concernant son futur.

Mon but, c’était de battre les meilleurs, montrer ma personnalité et créer une plate-forme pour aider les autres. Tout ça, je l’ai fait. A partir de là, le reste, c’est du bonus

“Je ne vais pas mentir : je pense que c’est la dernière année que je dispute la Laver Cup”, a-t-il notamment affirmé, dans des propos rapportés par AP. Alors qu’il n’a pris part cette saison qu’à sept tournois, dont l’Open d’Australie, Wimbledon et l’US Open, le 95e mondial a aussi annoncé que cette apparition à Boston serait sa dernière de l’année sur le circuit ATP.

US Open

Chocs des générations, ancienne finale, Bleus : Les 10 duels qu’on aimerait voir en 1re semaine

26/08/2021 À 19:23

7 victoires et 7 défaites en 2021 avant la Laver Cup

En cause ? Une fatigue, plus mentale que physique, dont le joueur n’arrive pas à se départir : “C’est ma huitième année sur le circuit, j’étais déjà là avant des gars comme Zverev ou Thiem. Je ne dirais pas que j’ai eu une longue carrière, mais mon but en arrivant sur le circuit, c’était de battre les meilleurs, montrer ma personnalité et créer une plate-forme pour aider les autres. Tout ça, je l’ai fait. A partir de là, le reste, c’est du bonus”, a dit le joueur qui a fait ses débuts en professionnel en 2013.

Cette saison, après deux matches hauts en couleur face à Ugo Humbert et Dominic Thiem à Melbourne, il a rarement pu goûter aux joies du tennis, sorti d’entrée lors de ses deux derniers tournois disputés (l’US Open et le Masters 1000 du Canada). L’état de santé fragile de sa maman, dont il doit s’éloigner une grande partie de l’année pour pouvoir jouer, est aussi en cause : “J’ai besoin de rentrer à la maison. Cela fait quatre mois et demi que je suis en voyage. Ma mère n’est pas en très bonne santé. J’ai besoin de la voir”, a reconnu l’ancien numéro 13 au classement ATP.

5 sets renversants et 3h20 de combat : ce Thiem-Kyrgios a tenu toutes ses promesses

“Il est évident que les conditions ne sont pas idéales en ce moment en Australie, mais je veux passer du temps en famille. Je ne fais pas partie de ces joueurs qui vont à la chasse aux points ou aux reconnaissances. Je n’ai rien à me prouver, je suis déjà très fier de moi”, a-t-il précisé, avant d’affirmer qu’il devrait bien prendre part à son Grand Chelem préféré 2022: “Je vais d’abord me rétablir physiquement puis j’attaquerai ma préparation en vue de l’Open d’Australie. Ensuite, on verra…”.

Une imitation de Djokovic en saluant un public imaginaire : Sacré Kyrgios

Wimbledon

Kyrgios blessé, Auger-Aliassime file en 8es

03/07/2021 À 15:27

Open d’Australie

Humbert emporté par la foule et par Kyrgios

10/02/2021 À 12:10

Lire la suite sur Eurosport.fr