A l’origine, Lou Williams ne faisait pas partie des plans du Doc

Invité ce jeudi dans l’émission The Bob Ryan and Jeff Goodman Podcast, le coach des Clippers Doc Rivers est revenu sur la construction de son équipe actuelle et notamment sur le cas Lou Williams. L’arrière est arrivé à Los Angeles fin juin 2017 dans le trade de Chris Paul à Houston contre un package de sept joueurs des Rockets ! Le Doc devait donc faire des choix pendant l’été et ne pensait pas conserver Williams à l’époque. Son profil individualiste ne lui plaisait pas tout comme ses habitudes à ne pas respecter à la lettre les consignes. L’entraîneur avait demandé au groupe d’arriver bien avant le début du training camp et Lou Will a été le seul à désobéir.

 

Quand nous avons fait cet échange pour Lou, je ne le sentais pas. Je voyais un mec qui continuait d’être échangé. J’ai apprécié son bagage offensif, mais je ne pensais pas que c’était si bon que ça… Et quand finalement il s’est pointé trois jours seulement avant le début du camp d’entraînement, je ne le sentais pas. C’était du genre “Toi et moi, ça ne marchera pas”.

 

Durant ce même été, Doc Rivers a perdu sa casquette de président des opérations basket et était sur la sellette en cas de mauvais résultats. Il devait donc prendre les meilleures décisions pour construire un groupe compétitif. Pensant que Lou Williams était une cause perdue, il l’a convoqué juste avant le camp pour lui exprimer son mécontentement sur son retard. Mais, pendant l’entretien, l’arrière a répondu aux doutes de son coach en posant ses propres questions :

 

Lou m’a dit “J’ai été échangé cinq fois de suite, pourquoi devrais-je m’attacher à vous ?” Je n’ai pas eu de réponse sur le moment, car en fait je ne pensais pas encore le garder. Je lui ai dit “Ecoute, si tu fais toutes les choses dont j’ai besoin, je te garantis pour ça pourra être ta maison ici. Si tu regardes ma carrière de coach, j’ai toujours eu un mec qui sort du banc et que j’essaye d’utiliser pour scorer. Je te donnerai une liberté totale offensivement. Je ne remettrai jamais en cause tes choix de tirs tant que en défense tu te places au bon endroit.

 

Au final, le Doc a bien eu raison d’accorder une chance à Lou Williams. Ce dernier joue incontestablement le meilleur basket de sa carrière chez les Californiens et a même trouvé un peu de stabilité. Après deux saisons à plus de 20 points, Lou Will est encore le meilleur scoreur de la second unit cette année. Avec deux titres de Meilleur Sixième Homme chez les Clippers, il s’est même permis de dépasser Dell Curry pour le titre de meilleur scoreur alltime en sortie de banc. 

Lire la suite sur Insidebasket.com